Le référenceur

Le référenceur de sites Internet

Le métier de référenceur

L'activité de référenceur comporte des facettes relativement différentes dans les domaines marketing, commercial et technique. Il n'existe pas de formation spécifique, les profils varient donc sensiblement selon l'importance du prestataire de référencement.

Dans une structure importante, les différentes fonctions (marketing, commerciale et technique) peuvent être confiées à des individus spécialisés, alors qu'au sein d'une petite structure, les trois facettes risquent d'être traitées par la même personne, le référenceur.

Le référenceur et sa dimension commerciale

Comme pour tous les prestataires de services, la dimension commerciale est inévitable pour assurer l'activité du référenceur. L'activité commerciale liée au référencement comporte en général une phase de prospection et une phase de suivi.

La prospection se fait à destination des clients finaux (responsables sites Internet, responsables marketing et webmasters) mais également à destination des agences (web agencies, agences de communication, agences interactives...) qui peuvent être partenaires, clientes ou prescriptrices.
Le travail de prospection à destination des responsables de sites s'accompagne encore souvent d'un travail pédagogique d'éducation du marché alors que celui effectué vis à vis des agences relève beaucoup plus de la négociation et de la mise en place de partenariats.

Assez classique, le suivi commercial porte sur le bilan de la campagne de référencement effectué avec le client et sur le suivi de la relation lorsqu'un accompagnement et des audits périodiques sont prévus contractuellement.

La dimension marketing du référenceur

La dimension marketing d'une prestation de référencement se situe essentiellement sur un plan stratégique et de réflexion.

La personne en charge du projet de référencement doit définir en collaboration avec l'annonceur les axes stratégiques du référencement, c'est à dire quelle activité doit être mise en avant par le référencement et quelle est la cible principale visée.

La définition d'axes stratégiques de référencement est souvent rendue nécessaire par le fait qu'un référencement optimal ne peut être obtenu dans un budget raisonnable que sur un nombre limité de mots clés. Lorsque les axes stratégiques du référencement ont été définis, un travail de réflexion peut être mené sur les mots clés, les expressions, les outils de recherche et annuaires.

Ce travail de réflexion se fait en intégrant une activité de veille concurrentielle, en menant une réflexion sur les mots et expressions susceptibles d'être utilisés dans un contexte de recherche particulier correspondant à la cible et en étudiant les outils de recherche et d'information les plus susceptibles d'être utilisés.

La dimension technique

Dans l'idéal, le travail technique de référencement a tout lieu d'être différencié des aspects marketing et commerciaux, car il nécessite une grande spécialisation.

Le premier travail technique du référenceur est un travail de veille effectué soit sur les sites, forums et listes de discussion spécialisés dans le référencement, soit directement à la source en surveillant le mode de fonctionnement et d'indexation des outils de recherche et en analysant les techniques utilisées parmi les sites les mieux positionnés en univers fortement concurrentiel.

Toujours dans le domaine technique, le référenceur doit procéder (ou faire procéder par un webmaster) à l'optimisation du site faisant l'objet du référencement en fonctions des mots et expression choisis. Cette optimisation se fait par l'intégration des différents tags au sein des pages du site, par des recommandations éventuelles sur des textes apparents mais également par la création de pages spécifiques (pages alias ou satellites). Enfin, lorsque le site est optimisé, le référenceur peut opérer la soumission manuelle sur les outils de recherche et annuaires.

La dernière dimension technique (mais automatisée) est le contrôle de la prise en compte du référencement et la création régulière de rapports d'audits de positionnement.

Il est à noter que l'activité du référenceur peut également comprendre une activité plus ou moins soutenue de relation directe avec les équipes techniques et de gestion des outils de recherche.

La rémunération

Les pratiques de rémunération dans le domaine du référencement sont loin d'être harmonisées. Plusieurs facteurs jouent dans ce sens, l'activité étant récente, un grand nombre d'acteur aux profils forts différents sont des autodidactes et d'autre part l'étendue des responsabilités confiées peut être large et variable. Les rémunérations sont généralement comprises entre 15,3 et 26 K€ par an.

Le référenceur : Nicolas GALLET

logo technicocomLe métier de référenceur
L'activité de référenceur comporte des facettes relativement différentes dans les domaines marketing, commercial et technique. Il n'existe pas de formation spécifique, les profils varient donc sensiblement selon l'importance du prestataire de référencement.
Dans une structure importante, les différentes fonctions (marketing, commerciale et technique) peuvent être confiées à des individus spécialisés, alors qu'au sein d'une petite structure, les trois facettes risquent d'être traitées par la même personne, le référenceur.

Le référenceur et sa dimension commerciale
Comme pour tous les prestataires de services, la dimension commerciale est inévitable pour assurer l'activité du référenceur. L'activité commerciale liée au référencement comporte en général une phase de prospection et une phase de suivi.
La prospection se fait à destination des clients finaux (responsables sites Internet, responsables marketing et webmasters) mais également à destination des agences (web agencies, agences de communication, agences interactives...) qui peuvent être partenaires, clientes ou prescriptrices.
Le travail de prospection à destination des responsables de sites s'accompagne encore souvent d'un travail pédagogique d'éducation du marché alors que celui effectué vis à vis des agences relève beaucoup plus de la négociation et de la mise en place de partenariats.
Assez classique, le suivi commercial porte sur le bilan de la campagne de référencement effectué avec le client et sur le suivi de la relation lorsqu'un accompagnement et des audits périodiques sont prévus contractuellement.

La dimension marketing du référenceur
La dimension marketing d'une prestation de référencement se situe essentiellement sur un plan stratégique et de réflexion.
La personne en charge du projet de référencement doit définir en collaboration avec l'annonceur les axes stratégiques du référencement, c'est à dire quelle activité doit être mise en avant par le référencement et quelle est la cible principale visée.
La définition d'axes stratégiques de référencement est souvent rendue nécessaire par le fait qu'un référencement optimal ne peut être obtenu dans un budget raisonnable que sur un nombre limité de mots clés.
Lorsque les axes stratégiques du référencement ont été définis, un travail de réflexion peut être mené sur les mots clés, les expressions, les outils de recherche et annuaires.
Ce travail de réflexion se fait en intégrant une activité de veille concurrentielle, en menant une réflexion sur les mots et expressions susceptibles d'être utilisés dans un contexte de recherche particulier correspondant à la cible et en étudiant les outils de recherche et d'information les plus susceptibles d'être utilisés.

La dimension technique
Dans l'idéal, le travail technique de référencement a tout lieu d'être différencié des aspects marketing et commerciaux, car il nécessite une grande spécialisation.
Le premier travail technique du référenceur est un travail de veille effectué soit sur les sites, forums et listes de discussion spécialisés dans le référencement, soit directement à la source en surveillant le mode de fonctionnement et d'indexation des outils de recherche et en analysant les techniques utilisées parmi les sites les mieux positionnés en univers fortement concurrentiel.
Toujours dans le domaine technique, le référenceur doit procéder (ou faire procéder par un webmaster) à l'optimisation du site faisant l'objet du référencement en fonctions des mots et expression choisis. Cette optimisation se fait par l'intégration des différents tags au sein des pages du site, par des recommandations éventuelles sur des textes apparents mais également par la création de pages spécifiques (pages alias ou satellites).
Enfin, lorsque le site est optimisé, le référenceur peut opérer la soumission manuelle sur les outils de recherche et annuaires.
La dernière dimension technique (mais automatisée) est le contrôle de la prise en compte du référencement et la création régulière de rapports d'audits de positionnement.
Il est à noter que l'activité du référenceur peut également comprendre une activité plus ou moins soutenue de relation directe avec les équipes techniques et de gestion des outils de recherche.

La rémunération
Les pratiques de rémunération dans le domaine du référencement sont loin d'être harmonisées. Plusieurs facteurs jouent dans ce sens, l'activité étant récente, un grand nombre d'acteur aux profils forts différents sont des autodidactes et d'autre part l'étendue des responsabilités confiées peut être large et variable. Les rémunérations sont généralement comprises entre 15,3 et 26 K€ par an.

Les échos - High Tech
WhatsApp franchit la barre des 500 millions d'utilisateurs
L'application de messagerie, rachetA©e en dA©but d'annA©e par Facebook, annonce sur son blog compter dA©sormais 500 millions d'utilisateurs actifs. C'est plus que ce que revendiquent les applications concurrentes et notamment Line, WeChat ou Kakaotalk.

Valid XHTML 1.0!

Le référenceur

Le référenceur de sites Internet

Le métier de référenceur

L'activité de référenceur comporte des facettes relativement différentes dans les domaines marketing, commercial et technique. Il n'existe pas de formation spécifique, les profils varient donc sensiblement selon l'importance du prestataire de référencement.

Dans une structure importante, les différentes fonctions (marketing, commerciale et technique) peuvent être confiées à des individus spécialisés, alors qu'au sein d'une petite structure, les trois facettes risquent d'être traitées par la même personne, le référenceur.

Le référenceur et sa dimension commerciale

Comme pour tous les prestataires de services, la dimension commerciale est inévitable pour assurer l'activité du référenceur. L'activité commerciale liée au référencement comporte en général une phase de prospection et une phase de suivi.

La prospection se fait à destination des clients finaux (responsables sites Internet, responsables marketing et webmasters) mais également à destination des agences (web agencies, agences de communication, agences interactives...) qui peuvent être partenaires, clientes ou prescriptrices.
Le travail de prospection à destination des responsables de sites s'accompagne encore souvent d'un travail pédagogique d'éducation du marché alors que celui effectué vis à vis des agences relève beaucoup plus de la négociation et de la mise en place de partenariats.

Assez classique, le suivi commercial porte sur le bilan de la campagne de référencement effectué avec le client et sur le suivi de la relation lorsqu'un accompagnement et des audits périodiques sont prévus contractuellement.

La dimension marketing du référenceur

La dimension marketing d'une prestation de référencement se situe essentiellement sur un plan stratégique et de réflexion.

La personne en charge du projet de référencement doit définir en collaboration avec l'annonceur les axes stratégiques du référencement, c'est à dire quelle activité doit être mise en avant par le référencement et quelle est la cible principale visée.

La définition d'axes stratégiques de référencement est souvent rendue nécessaire par le fait qu'un référencement optimal ne peut être obtenu dans un budget raisonnable que sur un nombre limité de mots clés. Lorsque les axes stratégiques du référencement ont été définis, un travail de réflexion peut être mené sur les mots clés, les expressions, les outils de recherche et annuaires.

Ce travail de réflexion se fait en intégrant une activité de veille concurrentielle, en menant une réflexion sur les mots et expressions susceptibles d'être utilisés dans un contexte de recherche particulier correspondant à la cible et en étudiant les outils de recherche et d'information les plus susceptibles d'être utilisés.

La dimension technique

Dans l'idéal, le travail technique de référencement a tout lieu d'être différencié des aspects marketing et commerciaux, car il nécessite une grande spécialisation.

Le premier travail technique du référenceur est un travail de veille effectué soit sur les sites, forums et listes de discussion spécialisés dans le référencement, soit directement à la source en surveillant le mode de fonctionnement et d'indexation des outils de recherche et en analysant les techniques utilisées parmi les sites les mieux positionnés en univers fortement concurrentiel.

Toujours dans le domaine technique, le référenceur doit procéder (ou faire procéder par un webmaster) à l'optimisation du site faisant l'objet du référencement en fonctions des mots et expression choisis. Cette optimisation se fait par l'intégration des différents tags au sein des pages du site, par des recommandations éventuelles sur des textes apparents mais également par la création de pages spécifiques (pages alias ou satellites). Enfin, lorsque le site est optimisé, le référenceur peut opérer la soumission manuelle sur les outils de recherche et annuaires.

La dernière dimension technique (mais automatisée) est le contrôle de la prise en compte du référencement et la création régulière de rapports d'audits de positionnement.

Il est à noter que l'activité du référenceur peut également comprendre une activité plus ou moins soutenue de relation directe avec les équipes techniques et de gestion des outils de recherche.

La rémunération

Les pratiques de rémunération dans le domaine du référencement sont loin d'être harmonisées. Plusieurs facteurs jouent dans ce sens, l'activité étant récente, un grand nombre d'acteur aux profils forts différents sont des autodidactes et d'autre part l'étendue des responsabilités confiées peut être large et variable. Les rémunérations sont généralement comprises entre 15,3 et 26 K€ par an.



Téléchargement

Autres sites

Fonctions
Quelles fonctions pour ?

Présentation | Compétences | Expériences | Formation | Contact
Copyright © 2005 Technicocom